A propos des « malheureux » graffitis du skate park

Des tentatives de « tags » ou plutôt de « graffitis » bien navrantes (Photos ville du Crotoy)

 

 

Les habitants, les usagers et plus largement la ville du Crotoy, en baie de Somme, ont eu la très désagréable surprise de découvrir vendredi soir une série de « graffitis » sur les nouvelles installations du skate park de la rue des roulettes.

Il pourrait en aller d’une simple affaire de goût ou de couleurs, si encore l’affaire n’était pas aussi médiocre….

Pour rappel… le street art

Loin de vouloir décourager les volontés artistiques de qui que ce soit, la municipalité compte être à l’écoute de toutes les initiatives – y compris picturales – pour autant qu’elles soient un minimum concertées surtout lorsqu’il s’agit de bien public qui plus est tout neuf.

 

On rappellera que l’une des valeurs fondamentales des maîtres et pratiquants talentueux de street art est de (re) donner vie, couleurs et poésie à des espaces et des surfaces surtout usés, désaffectés, abandonnés… tout en en respectant l’environnement et le public…

 

En aucun cas, le « vrai » artiste de street art amateur ou professionnel, d’où qu’il vienne et quoi qu’il créée, ne dégrade ni ne s’attelle à des espaces neufs ou résolument entretenus.

Le street art ne relève ni de l’appropriation, ni de « l’agression » de bien publics, mais d’une (re)mise en valeur.

 

Les graffitis des éléments neufs du nouveau skate park de la rue des roulettes au Crotoy (Photo ville du Crotoy)

 

Soyons lucides et honnêtes, nous sommes en l’occurrence bien loin d’une moindre réussite en terme de fresque urbaine.

 

Aussi, la mairie tient à faire savoir sa désapprobation et l’intervention de sa police municipale sur le sujet, ainsi que prochainement une somme et des moyens engagés pour tenter de remette au propre ces lieux.

 

Pour le reste – et à toutes fins utiles – a municipalité est tout à fait ouverte à la mise en place de stage d’initiation – en l’occurrence surtout de perfectionnement – en matière de « street art ». A bon entendeur…