Avis de verbalisation sur le stationnement dangereux à l’école… ça commence dès ce midi

 

Ce mardi 5 octobre au matin, les abords de l’école Jules-Verne au Crotoy, étaient – comme tous les matins – le siège d’une effervescence habituelle.

 

Bien entendu, chacun dépose ses enfants à l’heure où l’école ouvre ses portes, mais on a échappé de justesse à un grave accident, puisque deux enfants ont manqué de très peu de se faire renverser.

On a échappé de peu au drame

En cause : un stationnement pour le moins erratique, et dans tous les cas dangereux.

 

Depuis la rentrée de septembre, la police municipale prévient de l’interdiction formelle de stationner, ou même « de s’arrêter juste le temps de déposer les enfants » sur les lignes jaunes tracées au sol.

 

Ce tracé d’une ligne jaune continue balise cette interdiction, notamment motivée par les mesures « vigipirate » toujours en vigueur –  qui induisent d’ailleurs la fermeture de l’espace de stationnement face à l’établissement scolaire.

Ne plus franchir la ligne jaune

D’autre part, ces habitudes de stationnement ou « d’arrêt » créent de vraies situations dangereuses (embouteillages, dépassements hasardeux, portières qui s’ouvrent soudainement, des piétons souvent des enfants en situation de danger au milieu de la route…), à l’instar de ce qu’il s’est passé ce matin encore.

Depuis la rentrée de septembre, les Agents de Sécurité de la Voie Publique (ASVP) et la police municipale ont fait beaucoup de prévention et de pédagogie.

D’ailleurs, très diversement reçues par certains automobilistes, notamment parents d’élèves.

L’heure de la verbalisation a sonné

Aussi, après ce mois de prévention, l’heure de la verbalisation a sonné pour les contrevenants aux règles de stationnement.

Désormais, et au regard des dangers que représentent l’arrêt ou le stationnement sur les lignes jaunes des trottoirs aux abords de l’école Jules-Verne, les agents municipaux seront amenés à verbaliser systématiquement.

 

Un automobiliste averti en vaut deux…