« Car 80 » propose ses relais mobilité sur la commune

La sympathique équipe d’AGIRabcd de la Somme reçue au Crotoy, ici au côté de Marie-Jeanne Merlin, conseillère municipale déléguées aux affaires sociales (Photo Ville du Crotoy)

 

L’association « AGIR abcd » (Association Générale des intervenants retraités) est une association nationale de retraités bénévoles, actifs et solidaires dont l’une des nombreuses missions consiste en un dispositif de mobilité, intitulé « Agiroute« .

 

Le principe consiste à la mise en relation de personnes de bonne volonté, prêtes à rendre service et disposant du permis de conduire et des facultés nécessaires à la conduite en sécurité avec des personnes qui ne sont pas/plus aptes à conduire leur véhicule.

Conserver son véhicule et trouver quelqu’un pour le conduire

 

Ce réseau national est intitulé dans la Somme « Car 80 », et cherche actuellement des relais un peu partout y compris au Crotoy et à Saint-Firmin.

D’un point de vue pratique : qu’on soit demandeur d’un chauffeur ou chauffeur prêt à s’investir, il s’agit de se manifester auprès de Pierre Aigneré, référent  « Agiroute » pour la Somme au 06 37 93 18 96 ou hge.pierre@neuf.fr

 

Les chauffeurs sont défrayés par chèque emploi service universel sur la base du SMIC horaire en cours (actuellement environ 9 euros net de l’heure), dont la majeure partie est récupérable par les biais du régime fiscal.

« Il s’agit avant tout de rendre service et créer du lien social »

« L’idée est avant tout d’avoir envie de rendre service » insiste Pierre Haigneré, « D’autre part, il n’est pas question de faire le moindre business sur ce créneau mais de défrayer les bénévoles qui ne comptent de toutes manières que le temps passer à conduire. Ce qui exclut donc le temps passer à venir chez le bénéficiaire ou rentrer chez soi« .

 

Et ce dernier d’ajouter, « et puis au travers ce service, il y a une profonde notion de lien social qui se tisse entre les gens. Par exemple, s’il s’agit de conduire quelqu’un pour quelques courses, le conducteur va aussi donner un coup de main pour descendre les sacs, ranger les courses ou accompagner dans le magasin« .

 

Les bénévoles du réseau spécifient aussi que les déplacements se font uniquement avec le véhicule du bénéficiaire.

« Là encore, il ne s’agit pas de faire concurrence à qui que ce soit, je pense aux entreprises de transports de personnes notamment » note Pierre Haigneré, « mais de renouer avec la mobilité en toute sécurité, sans avoir à se départir de son véhicule et par la même occasion faire connaissance avec de nouvelles personnes. C’est un pari gagnant-gagnant »

Une scrupuleuse mise en relation

Dans tous les cas :

  • Chaque conducteur doit disposer du permis de conduire en cours de validité depuis au moins quinze ans, apporter le bulletin N°3 de son casier judiciaire, signer le protocole d’accord établi par « AGIRabcd » pour le compte des deux parties (conducteur et bénéficiaire), et enfin de passer un test de conduite sous le contrôle d’une auto-école choisie par « AGIRabcd ». Enfin, le conducteur est responsable de toute infraction au code de la route.

 

  • Chaque bénéficiaire doit disposer d’un véhicule opérationnel pour prendre la route en toute sécurité (contrôle technique et police d’assurance valides, prévenir sa compagnie d’assurance d’un nouveau conducteur occasionnel de son véhicule), assume les frais de carburant et rémunère le conducteur par le biais de chèque emploi service universel (CESU) selon les dispositions indiquées dans le cadre de la charte signée par les deux parties.

 

« Nous sommes aujourd’hui à la recherche tant de conducteurs que de nous faire mieux connaître auprès de potentiels usagers » souligne Pierre Haigneré, « je suis donc à l’écoute de toute personne intéressée par nous rejoindre, et ce sans distinction d’âge« .

 

Rens. : 06 37 93 18 96, hge.pierre@neuf.fr, ou agirabcdsom@orange.fr – AGIRabcd, 161 rue Delpech, 80 000 Amiens.