(Mise à jour) Contre l’éolien en mer : la ville et de nombreux élus locaux au côté de Joseph et Corentin

Ville du Crotoy et Tchot Poegnant, les navires de Joseph Macquet et Corentin Macquet

 

La municipalité du Crotoy, en baie de Somme, a plusieurs fois rappelé son opposition à la construction d’une ferme éolienne en mer au large de Dieppe et du Tréport.

 

Cette fois, elle se place aux côtés de deux de ses jeunes patrons pêcheurs : Joseph Macquet et Corentin Macquet appelés à comparaître au tribunal maritime du Havre demain, mardi 5 octobre.

 

Les deux jeunes hommes répondront de leur participation à la manifestation en mer du 21 juillet 2020, parmi les navires de pêche opposés à l’implantation de ce projet de 62 éoliennes en mer.

Pourquoi cette assignation à comparaître?

Les navires de pêche se mobilisait en ce 21 juillet 2020 contre la venue d’un navire cartographe chargé de poursuivre les études du promoteur de projet éolien offshore : Éoliennes en Mer Dieppe – Le Tréport (EMDT).

Une ferme éolienne de la superficie de la ville de Paris, au coeur de l’une des zone de pêche parmi les plus prolifiques de la côte normando-picardes.

 

Les motifs de mises en cause de Corentin et Joseph à la suite de la plainte déposée par les équipages empêchés d’accéder : mise en danger de la vie d’autrui, usage d’arme (fumigène et fusées de détresse) et non respect d’un arrêté préfectoral.

 

Lire aussi  : Baie de Somme / Littoral : « On défend notre métier et notre pays »

 

Le communiqué de la ville pour soutenir Joseph et Corentin

Dans un communiqué daté de ce lundi 4 octobre, la ville a tenté de mobiliser les élus locaux contre ce projet d’éolien en mer, mais aussi pour soutenir Joseph et Corentin.

 

Tous deux incarnent l’ensemble de ceux qui défendent notre pêche artisanale, nos traditions et nos valeurs maritimes, et plus encore un environnement et une nature directement menacés par le projet au large de Dieppe et du Tréport.

Des mois de travaux, des dizaines de milliers de tonnes de béton coulées dans une zone pourtant durablement gérée depuis de nombreuses années, une vingtaine d’années d’exploitation de 62 mâts éolien au coeur de la Manche et de ses précieuses ressources halieutiques.

 

Communiqué Le Crotoy – Pêcheurs en mer

 

Le débat et les consultations locales ont montré qu’une grande majeure partie des acteurs maritimes locaux sont contre les contours de ce projet, à commencer par le parc naturel marin (PNM).

Cette instance, pourtant créée pour être garante de l’environnement maritime par ses propres acteurs locaux,  fut la première à voir s’exprimer d’une même voix : des pêcheurs, des scientifiques, des environnementalistes, des ornithologues, des chasseurs, des plaisanciers, des élus de toutes obédiences… contre ce projet.

 

Un avis qui n’aura pas suffit puisque l’avis conforme – ou l’avis non opposable –  de cet organisme a été supprimé au profit de « l’agence française pour la biodiversité » – émanation du ministère de la Transition écologique – qui, elle, s’est exprimée en faveur de l’éolien en mer.

———

=> A l’issue de l’audience du tribunal maritime qui a convoqué Corentin et Joseph Macquet, mardi 5 octobre 2021 au Havre : le procureur a requis 2 mois d’arrêt de leur bateau respectif, et 6 000 euros d’amende. Les avocats de deux jeunes patrons pêcheurs crotellois ont, eux, plaidé la relaxe. L’affaire est mise en délibéré, verdict le 1 février 2022.