Une délégation municipale pour dire « non » aux éoliennes en mer à Saint-Brieuc

La municipalité crotelloise sera représentée auprès des pêcheurs bretons pour manifester contre le projet de ferme éolienne off shore en baie de Saint-Brieuc
A plusieurs reprises, ces dernières années, la municipalité du Crotoy a affirmé son opposition au projet de parc éolien en mer au large de Dieppe et du Tréport.

La municipalité du Crotoy – Saint-Firmin toujours opposée à l’éolien en mer

Un projet contre lequel s’érige d’ailleurs la majeure partie des élus locaux (toutes étiquettes confondues) des littoraux normand et picard, ainsi que nombre de scientifiques, environnementalistes, ornithologues, chasseurs, plaisanciers et bien entendu l’ensemble des acteurs du monde maritime, tout particulièrement les pêcheurs en mer.
Rappelons que la quasi totalité de flotte de pêche en mer crotelloise, plus d’une vingtaine de navires en tout, est amarrée au port du Tréport et se trouve impactée par cette implantation de ferme éolienne.

Le projet éolien Dieppe-Le Tréport

Le projet de parc éolien en mer de Dieppe – Le Tréport prévoit l’installation de 62 éoliennes d’une puissance unitaire de 8 mégawatts (MW). Le parc éolien devrait être situé à 17 km de Dieppe et 15,5 km du Tréport, sur une profondeur de fond marin variant de 14 mètres à 24 mètres.

 

La mise en service est fixée à l’horizon 2024 selon « Eoliennes en mer Dieppe – Le Tréport« , promoteur de cette ferme offshore.

Soutenir nos marins pêcheurs crotellois, et la pêche en mer en général

Les pêcheurs en mer dénoncent à la fois une menace pour l’environnement en général, et en particulier pour les ressources de pêche en mer (poissons et coquillages).
Des dangers qui pèseront durant les travaux, et dont on redoute les conséquences sur les cultures marines littorales telles que la mytiliculture ou la pêche à pied, vecteurs économiques, sociaux et environnementaux fondamentaux sur nos côtes.
Mais aussi – et surtout – durant les décennies d’exploitation de ces éoliennes qui finiront de plomber des métiers, des savoir-faire, des entreprises, des emplois et des ressources environnementales et alimentaires.
Au spectre de l’impact écologique, s’ajoutent d’importantes entraves à la circulation des navires et à la pratique de la pêche dans des eaux pourtant parmi les plus prolifiques de la Manche.

Les Crotellois représentés samedi à la manifestation de Saint-Brieuc

Le soutien plein et entier de la municipalité à ses marins pêcheurs a naturellement été renouvelé par l’actuel conseil municipal dont le maire, Philippe Evrard, fera le déplacement ce samedi 29 mai, à Saint-Brieuc pour participer à une manifestation d’opposition à l’implantation d’une autre ferme éolienne – similaire à celle de Dieppe et du Tréport – mais cette fois implantée au large de la baie de Saint-Brieuc.
Une action de solidarité avec les marins et opposants bretons, pour défendre des ressources marines qui concernent aussi les chalutiers crotellois et l’opportunité de participer à donner de la voix à  la pêche en mer.
Une voix fondée et qui n’a rien d’inconséquente quant aux défis environnementaux et climatiques qui nous attendent dès aujourd’hui, mais qui prend la peine mesure d’un avenir qui ne peut se décider de manière dogmatique et faire fi de nos ressources alimentaires naturelles, et plus encore des femmes et des hommes de la mer, qui sont aussi des femmes et des hommes de nos pays.